Mecanique humaine

by La Soif

/
  • Streaming + Download

    N'hésitez pas à nous contacter : lasoif@soundtag.org
    Purchasable with gift card

      name your price

     

  • Si vous préférez recevoir un bon vieux CD (avec livret original et artwork de Matthieu Dessemme) nous pouvons vous l'envoyer partout en France métropolitaine. (Frais de port inclus)

    Si vous choisissez cette option, vous pouvez bien sûr télécharger l'album au format mp3/320k, FLAC, ou celui de votre choix, pour en profiter direct.
    ships out within 10 days
    edition of 500 

      €7 EUR

     

1.
La pompe 04:47
La Pompe Tu t'élances dans la ville, Attiré malgré toi, Par l'aimant du prestige Qui s'élève du béton. Te voilà emporté, Tes turbines accélèrent: tourbillon mécanique, vendu au plus offrant. Ton cœur est un piston Qui s'étire et s'emballe; Une pompe asthmatique Surmenée par l'orgueil. Lubrifié jusqu'à l'os Et fiévreux de pouvoir, Ta morale élastique Repousse tes performances. Tes yeux de céramique, Floutés par la vitesse, Aperçoivent au lointain La silhouette des hommes. Ton cœur est un piston Qui s'étire et s'emballe; Une pompe asthmatique Surmenée par l'orgueil. X 2 La ferraille acérée T'envahit la poitrine Et ta course effrénée S'achève dans le ravin. Tes rouages éventrés continuent de tourner. La douleur te ramène Des souvenirs humains. Ton cœur est un piston Qui s'étire et s'emballe; Une pompe asthmatique Surmenée par l'orgueil. Ton cœur asthmatique Surmené par l'orgueil... Ton cœur un piston Asthmatique qui s'emballe... X 3
2.
La faille 05:28
La faille Je l'ai connu Dans la tourmente, Dézinguer le monde A tour de bras ! Un chien errant Parmi les hommes, La pieuvre en a Fait son soldat. A cet instant, En la voyant, Tes démons se Sont enfin tus. Il jette au loin La haine qui, Chauffée à blanc, Lui servait d'arme. C'est cette nuit là, Dans les marais, Que d'un souffle, Tu l'as épargné. Sa main légère Sur ton visage, Semblait oublier La menace. A cet instant, En la voyant, Tes démons se Sont enfin tus. Il jette au loin La haine qui, Chauffée à blanc, Lui servait d'arme. Ils lanceront, A ta poursuite, Une nouvelle meute Sans pitié, Chercher la faille De ta carcasse, Elle se trouve là A tes côtés.
3.
Incarnation 05:29
Incarnation Je n'aurais pas cru Un jour affronter La récidive De ton regard; Reflet d'absence A jamais gravé Dans la violence D'une collision. Tu ressurgis Incarnation, De ma mémoire Accidentée. Ton aura brule, Elle m'éclabousse, Tient en respect La foule inerte. Derrière ton masque De contrebande, La marque brune Sévit encore. Vision terrible Ondule vers moi. Je sais que tu Es toujours là. Ton aura brule, Elle m'éclabousse, Tient en respect La foule inerte. Tu ressurgis Incarnation, De ma mémoire accidentée. Quel autre jeu Divinatoire, Négocies-tu Incarnation ? Vision terrible Ondule vers moi. Je sais que tu Es toujours là. Ton aura brule, Elle m'éclabousse, Tient en respect La foule inerte.
4.
Indigene 04:12
Indigène Toujours en quête D'énergie brute, Nous découvrons Un autre exil. Je déambule Ou les âmes pissent; Indigène libre, Je suis chez moi. A l'écart des lois, Les âmes ont su, Délimiter leur Territoire. Cérémonies, Rituels vaudou, Indigène libre, Je suis chez moi! Je déambule Ou les âmes pissent. Indigène libre, Je suis chez moi. Pissons ensemble Sur le sol froid, Une oasis En surgira. Lorsqu'ils raseront Ces lieux farouches, Ailleurs, nous aurons, Perpétué le sort. Je déambule Ou les âmes pissent. Indigène libre, Je suis chez moi. Je déambule Ou les âmes pissent. Indigène libre, Bienvenue chez toi!
5.
Ventriloque 04:14
Ventriloque Ventriloque à ses heures, Un ami me confit : « Méfions-nous toujours Des gens sans accent »; Identité masquée Par une voix monocorde; Trop fiers, trop orgueilleux, Pour avouer leurs séquelles. Une voix sans accent, A des choses à cacher. J'aurais dû t'écouter, J'ai fini dépouillé. Me voilà projeté Dans cette ville anonyme. Mes gardiens se débinent, Je suis seul à errer. Un fumeux herboriste Avance d'un ton léger, Il se prétend mon frère, Pour mieux me posséder. D'une langueur monocorde, Il me lèche les pieds. Dans l'état ou j'étais, J'aurais dû m'éclipser. Ventriloque à ses heures, Un ami me confit : « Méfions-nous toujours Des gens sans accent ». Une voix sans accent, A des choses à cacher. J'aurais dû t'écouter, J'ai fini dépouillé. Mascarade séduisante, Pour un gars égaré, Dans l'état ou j'étais, J'ai fini dépouillé.
6.
A la derive 04:45
A la dérive Et dans la nuit opaque, Brûlent tes grands yeux ouverts, A la surface d'un lac, Que seule la lune éclaire. Toi la lumière du phare, Qui me ramène au port, Me guide dans la tempête, Au cœur du labyrinthe.

about

"J'ai voulu injecter dans ce projet l'urgence et le minimalisme dont nous manquons tant au quotidien, coincés dans nos vies bureaucratiques et consensuelles. Une spontanéité que l'on retrouve à travers un son rugueux, analogique et lancinant, presque organique. Car les machines de la Soif ne sont pas les prémices d'un futur idéal mais d'avantage les restes d'une époque ou l'on croyait encore que la technologie allait guérir tous nos maux. Une époque ou le rock garage commençait déjà a gratter le vernis de notre société de consommation..."
Miha La Soif

credits

released April 1, 2011

La Soif

license

all rights reserved

tags

about

La Soif Paris, France

Après une glorieuse carrière en tant qu'homme-orchestre expérimental dans les caves parisiennes, Miha Juthiaud alias LA SOIF décide de faire un groupe, comme tout le monde. Il troque ses installations électroniques contre de vrais humains et nous balance un rock bruitiste aux intonations francophones.

Nico : basse
Julien : batterie
Miha : guitare/chant
... more

contact / help

Contact La Soif

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account